Pour consommer peu, et avant d'installer tout système de PRODUCTION d'énergie, il faut d'abord et avant tout réfléchir à OPTIMISER sa consommation de manière à la réduire au maximum. Ainsi, lorsque viendra le temps de penser à investir dans des systèmes de production d'énergie renouvelable, ceux-ci seront moins coûteux car il n'y aura besoin que de peu de puissance et/ou de stockage (batteries).

La maison, conçue selon des procédés bioclimatiques (implantation, forte isolation, forte inertie, surface vitrées au sud, systèmes de captage passifs) fonctionne sans système de chauffage actif. L'énergie dépensée pour son fonctionnement thermique est donc presque nulle, un appoint pouvant parfois être nécessaire lors de longues période sans soleil. (158 kWh, soit 70 h en tout réparties sur 2 mois pour l'hiver 2015-2016 ). L'appoint de chauffage utilisé est un simple radiateur électrique mobile de salle de bain.

 

  • Les équipements électroménagers sont classés A+++, ou le seront au prochain changement.
  • La plaque de cuisson à induction utilisée 99% du temps possède 2 feux, et 2 feux supplémentaires au gaz ont été prévus en cas de besoin, ce qui permet de profiter d'une énergie bon marché et produite localement (l'électricité produite par la centrale photovoltaïque) sans avoir besoin de souscrire une puissance de compteur importante ( 6 KVA suffisent).
  • La hotte aspirante a été choisie en fonction de sa faible consommation. 
  • Le ballon d'eau chaude est de seulement 80 litres pour 3 personnes. (voir réinventons l'eau chaude pour de plus amples explications)
  • Les points lumineux sont multipliés et équipés de leds.

 

Les autres équipements restent assez classiques avec notamment la présence de 2 voire 3 ordinateurs à la maison, essentiellement parce que nous travaillons souvent à domicile. Ce poste reste cependant largement optimisable, et le sera lors du prochain changement de machines : on peut aujourd'hui facilement trouver des PC consommant 3 fois moins. 

 

chart

  Les résultats mesurés annuellement parlent d'eux-mêmes : sans utilisation d'énergie renouvelable (la centrale photovoltaïque n'est pas encore installé à ce jour) nous divisons par 4 la consommation d'énergie par rapport à la moyenne française.

Il est à noter que l'électricité utilisée pour le chantier (outillage électroportatif, compresseur, etc...) est comptabilisée dans le poste "autres usages".

La prochaine étape, c'est de produire environ 80% de ce que nous consommons à partir du photovoltaïque, qui sera installé fin 2016 et fera l'objet d'un nouvel article.